OLDELAF

26,80€
Date: 26 Avr 2020 18:00

Lieu: L'AUTRE CANAL  |  Ville: Nancy

bouton achat

Oldelaf est un type contrariant. A l’âge de 7 ans, le petit Olivier Delafosse voulait faire de la guitare, mais comme il se rongeait les ongles (des mains) il s’est entendu expliquer qu’il ne pourrait jamais exaucer ce vœu. Donc, il s’est rabattu sur le piano qu’il a pratiqué 5 ans durant en conservatoire. Lorsqu’il annonce à ses professeurs qu'il quitte l'établissement, le verdict tombe : vous n’en ferez jamais votre métier ! Quand, à la maison, sa mère l’entend chanter en s’accompagnant au piano, elle lui déclare aussitôt qu’il ne sera jamais chanteur. Donc, après avoir été animateur, puis prof de musique, il est devenu auteur-compositeur-guitariste-pianiste-chanteur. Après qu’il avait arrêté le conservatoire, vers 13 ans, le futur Oldelaf s’est mis à faire de la musique. A 14 ans, il se lance. Tout de suite, les plus grandes scènes l’accueillent. En l’occurrence, le Casino de Luc-sur-Mer (Calvados), 3160 habitants. L’artiste a l’habitude d’y séjourner en villégiature avec ses parents. L'adolescent assure le piano-bar. De 18h00 à 23h00, installé au piano à queue comme Véronique Sanson ou Julien Clerc, face à la mer, comme Calogéro, il égrène les chansons qui fleurent bon les années 1980, comme... Quatorze ans, Lycée Lakanal (Sceaux). Le jeune Olivier écrit ses premières chansons. Y pointent l’influence de rappeurs (MC Solar et Benny B), mais aussi l’humour, même si le romantisme domine : chansons d’amour contemplatives où affleure une détresse d’adolescent boutonneux. Tel est le diagnostic que pose a posteriori le Dr Oldelaf. En classe de seconde, il fait également la connaissance d’un autre Olivier, dénommé Duboc, qui lui fait découvrir les Beatles, Cure, Depeche Mode... ainsi que la guitare. Une amitié qui dure puisque Olivier Duboc aura prêté la main pour les paroles de plusieurs chansons, dont La Tristitude, La Peine de mort ou, dans ce nouveau disque « Goliath », Le Cœur fenouil avec, pour cette dernière, des rimes très recherchées. Beaucoup des amis d’Oldelaf ont fréquenté comme lui l’aumônerie de Sceaux, d’abord à partir de 16-17 ans comme lycéen (« pour les filles ») puis comme animateur. Il y restera jusqu’à l’âge de 23 ans. Il y découvre pas mal de choses : la politique, l’esprit critique, les premières histoires d’amour, les chansons d’Hugues Aufray, Georges Brassens et Jo Dassin, sans oublier le choc Jacques Brel, qui lui donne envie de faire de la scène. C’est là qu’il participe à son premier groupe musical. Il y tient le clavier et écrit ses premières chansons humoristiques.

 

Adresse
boulevard d'Austrasie
Nancy

 

Toutes les Dates


  • 26 Avr 2020 18:00